LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 60€ D'ACHAT

Interview : “Mettre la force de notre double culture au service de la communauté asiatique” par Valentine de l’AJCF

Dimanche 12 juin aura lieu l’Asian Street Food Festival à la Grande Pagode de Vincennes. Premier Asian Street Food Festival de Paris, cet événement a pour but de rassembler toutes les communautés, asiatiques et non-asiatiques, autour de quelque chose qui est universel : la bonne nourriture.

Valentine, membre active de l’AJCF, est organisatrice de l’événement aux côtés de Dara (Evaan Market) et Linda (Banh Mi Podcast). Aujourd’hui, elle se prête au jeu de l’interview et nous parle à cœur ouvert.

 


Bonjour Valentine, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Valentine, je suis née et j’ai grandi en France, mes parents sont d’origine chinoise (Wenzhou)et sont arrivés en France dans les années 80. Je suis membre active de l’AJCF (Association des Jeunes Chinois de France) depuis septembre 2021.


Peux-tu nous parler de l’AJCF, dont tu es membre ?

Avant toute chose, il faut replacer le contexte. Je n’ai pas grandi entourée d’asiatiques, mais la culture chinoise était très forte à la maison, car mon père ne parlait pas trop bien le Français. Ce qui fait qu’à la maison, nous parlions couramment les deux langues. 

Pour un stage de fin d’études, je suis partie en Chine en décembre 2019 et j’y suis restée un an et demi, pendant toute la période Covid et le confinement, jusqu’en juin 2021 où je suis revenue en France.

Cette période était assez particulière à vivre. Déjà par la nature des événements hors du commun, mais aussi par ce que nous, asiatiques et particulièrement chinois, avons pu vivre. Lorsque j’étais en Chine, je voyais passer sur les réseaux sociaux des publications de journalistes occidentaux qui décrivaient la situation en Chine comme étant invivable. Je voyais passer des pseudo-témoignages très éloignés de la réalité, qui ont participé à la création et au développement du racisme anti-asiatique. (comme cet article à lire ici


Je me demandais comment des journalistes occidentaux qui ne sont pas sur place pouvaient décrire une telle situation alors qu’ils ne sont même pas en Chine, comme s’ils allaient raconter mieux la réalité de la Chine que moi, qui suis là. 

J’ai alors commencé à publier des stories, à répondre à des interviews quand des médias voulaient avoir des retours “des Français confinés en Chine.”, à montrer la réalité du terrain, celle que moi je connaissais et celle que j’étais en train de vivre.  


Je me sentais impuissante face à cette situtation, de là où j’étais. Alors je me suis dit que je rejoindrai l’AJCF quand je rentrerai en France parce que j’avais vu leurs actions de soutien aux personnes asiatiques qui avaient subi le racisme pendant la période covid. J’étais contente de voir la nouvelle génération asiatique prendre la parole et défendre des causes, et je m’étais dit que je voulais faire partie de cette génération là. Parce que mes parents m’ont toujours appris à rester plus discrète, à ne pas faire de bruit,  parce que, dans notre culture c’est comme ça. 


De retour en France en septembre 2021, je suis allée à la rencontre de l’association pour la découvrir davantage, ça a tout de suite fait tilt. 

Je suis donc devenue membre active et fais actuellement partie de trois projets : projet diaspora (on recense les grandes vagues d’immigrations chinoises afin que toutes les personnes nées ici puissent identifier à quelle vague leurs parents/grands-parent appartiennent. C’est important de savoir d’où l’on vient.), projet food (pour faire déguster et découvrir la nourriture chinoise de toutes les provinces), projet média (création de vidéos dans le but de faire parler les gens sur leurs expériences en tant que Français d’origine chinoise, afin d’éveiller les consciences, partager, et permettre au plus grand nombre de se retrouver).


L’AJCF fait partie des organisateurs du prochain événement Asian Street Food Festival. Dis-nous en plus sur cette journée !

Avec Linda de Banh Mi Podcast, nous avions déjà co-organisé un événement pour le nouvel an lunaire. Nous avions alors réuni près de 300 personnes à Paris 13. Quand elle m’a contacté pour me dire que Dara pensait à organiser un event autour de la food asiatique, c’était comme une évidence ! Puis quand j’avais croisé à Dara à son évènement “nos origines, notre héritage et la jeunesse d’aujourd’hui” en novembre 2021, on s’était déjà dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose ensemble. Nous voilà donc quelques mois plus tard à co-organiser un évènement ensemble, avec Dara et Linda. Il n’y a sûrement pas de rencontres faites par hasard.

La nourriture est fédératrice dans les pays asiatiques, et a une symbolique forte. Organiser un tel événement est un moyen pour notre génération d’exprimer sa voix, mais aussi de mettre la force de sa double culture à disposition de la communauté. 

L’événement se veut bon enfant, comme dans nos pays, et permettra de rassembler toutes les communautés, asiatiques et non-asiatiques, autour de quelque chose qui est universel : la bonne nourriture. 


Au programme, ce sont plus de 20 restaurateurs aux concepts food tendance qui vous proposeront un voyage vers le Japon, le Vietnam, la Corée, le Cambodge en passant par la Thaïlande et les Philippines ou encore la Chine… 


Cet événement a pour but de transmettre et faire vivre la multiculturalité, ouvrir nos horizons, partager nos cuisines et l’histoire de ceux qui la font…et bien évidemment, rassembler, peu importe d’où l’on vient. Sans compter sur le lieu atypique qui nous accueille : la Grande Pagode de Vincennes ! Un événement aussi beau que bon.


Nous avons passé énormément de temps et d’énergie à organiser cet événement mais tous ces efforts sont faits pour une magnifique cause. Je vous donne donc rendez-vous le dimanche 12 juin dès 11h pour découvrir tout ça ! 


Merci pour tes réponses Valentine ! Avant de conclure cet interview, que peut-on te souhaiter pour la suite ? 

J’aimerais pouvoir continuer à faire le pont entre les deux culture, française et chinoise. D’abord au sein de l’AJCF mais pas seulement ! J’ai envie de faire découvrir “la vraie Chine” aux gens, en étant sur le terrain, c'est-à-dire en retournant en Chine. J’ai envie de continuer ce que j’ai commencé, de montrer la véritable image de la Chine depuis l’intérieur, la Chine que moi je connais. C’est là où je me sens le plus utile et où je me sens à ma place.

Je pense que beaucoup de personnes ne connaissent pas, ou très peu, ou mal la Chine avec tout ce que les médias occidentaux montrent. Alors moi, à ma hauteur, j’essaie de leur apporter un regard différent sur la Chine, et peut-être moins biaisé. 

En tant qu’enfant née en France, j’ai besoin d’expérimenter et vivre sur la terre de mes ancêtres, car je souhaite vraiment être capable de transmettre ma culture. Pour cela je dois donc l’acquérir vraiment, au-delà de la langue. 

Si je suis véritablement reconnaissante de la France et la terre d’accueil qu’elle a été pour mes parents et grands-parents, je suis également très attachée à mes racines.



Merci à Valentine pour ses réponses !

Retrouvez-nous le dimanche 12 juin de 11h à 19h à la Grande Pagode de Vincennes pour manger et faire connaissance !


Infos pratiques - Asian Street Food Festival Paris

Quand ? Dimanche 12 juin, de 11h à 19h

Où ? La Grande Pagode de Vincennes  (Métro : Porte Dorée)

Accès libre gratuit & Inscription sur Facebook