LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 60€ D'ACHAT

Phnom Penh by night, dans les yeux de Raphael Pech (INTERVIEW)

Plus que jamais en cette période estivale, nous avons envie de nous évader, de voyager et de parcourir le monde. Alors, pour ceux qui ne partent pas, ceux qui sont déjà revenus, mais aussi ceux qui ont le plaisir de profiter des beaux jours, nous sommes aujourd’hui partis à la rencontre du photographe Cambodge en ce moment : Raphael Pech.

Né en France d’une mère française et d’un père cambodgien, Raphael a pris le chemin du Cambodge pour ne plus jamais le quitter, il y a maintenant quelques années. Amoureux du pays, de ses habitants et de sa belle évolution, Raphael utilise son appareil photo pour mettre de la lumière sur ce qui compte.

Aujourd’hui, il nous présente quelques-uns de ses clichés pris à Phnom Penh, et nous offre un regard neuf sur le Royaume du Sourire.

Bonjour Raphaël, merci de prendre le temps d’échanger avec nous ! Avant de nous faire voyager, peux-tu te présenter en quelques mots ?

"Je m’appelle Raphael et, en plus de mon quotidien d’enseignant au lycée international canadien de Phnom Penh, je suis un photographe passionné. 

Lorsque j’ai commencé la photo au Cambodge, il était pour moi essentiel de faire de la photographie accessible à tous. Il n’y a rien que je n’ai pas aimé au Cambodge. J’étais fasciné par tout, et j’ai commencé à partager la vision que j’avais du pays il y a deux ans, au tout début de la crise sanitaire de la Covid-19. Sur Instagram, les retours ont été plus que positifs. Je pense que ça a fait du bien a beaucoup de monde de voir le Cambodge tel qu’il est aujourd’hui : moderne, vivant et stimulant. 

Car oui, le Cambodge est un pays qui se développe extrêmement vite. Bien que beaucoup en ont une vision assez limitée, l’évolution et la modernité du pays est spectaculaire. Le dynamisme est d’ailleurs assez flagrant dans tous les secteurs. Pour autant, cela n’enlève rien à son charme et il en résulte même une augmentation du niveau de vie des Cambodgiens. Ce qui est une très bonne chose pour le pays et sa croissance.

La photographie est pour moi un véritable outil de transmission, de partage et de rencontres. Je me sens connecté avec le pays de mon père et cela m’apporte énormément dans ma quête identitaire en tant que membre de la diaspora cambodgienne.

L’initiative Art4food, dont je suis le fondateur, est d’ailleurs le résultat de cette passion : un collectif de photographes réunis pour vendre leurs photos, dans le but de reverser les fonds obtenus à une association afin d’aider les plus démunis. La preuve que l’art peut nourrir les gens dans le besoin. "

 

Nouvel an khmer 2021.

Le premier grand rassemblement au Cambodge depuis la crise du Covid. Cet évènement marqua le début d’un “retour à la normale” suite à la gestion exemplaire de la crise sanitaire par le Cambodge.

___

 



3h du matin.

Rien de tel qu’un bon porc grillé la nuit en retour de soirée. Un plaisir simple mais au combien réconfortant. Celle-ci a été prise Street 9 au pied de mon immeuble.

 ___

 


Phnom Penh's skyline at night.
Le Cambodge avance et sort de la boue avec panache. Voici ma ville, pleine de contradictions, d'excès et d'amour.

___

 

 

J’aime prendre le temps d’observer le ballet des affamés qui chaque jour viennent se délecter de fameux plats de rue en bas de mon immeuble. Cette rue est célèbre pour sa street food et son marché ! Ne la ratez pas !

___



Rue 19.
Cette photo résume asssez bien la ville de constrate en pleine transition qu’est Phnom Penh.

 


Merci Raphael d’avoir pris le temps d’échanger avec nous ! Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

"Merci à vous ! Mon compte cambodia_streetwise m’a permis d’avoir des opportunités incroyables, de participer à des tournages de films, de photographier le concert historique de Vandaa à factory ou encore de rencontrer de nombreux game changers au Cambodge. J’espère pouvoir également continuer à collaborer avec le gouvernement Cambodgien à la promotion touristique du Royaume de Merveilles.

Mais si l’on peut me souhaiter quelque chose, ce serait d’avoir l'opportunité de photographier sa majesté le roi NORODOM SIHAMONI ainsi que notre premier ministre, son excellence Monsieur HUN SEN."


Retrouvez les photos de Raphael Pech sur son compte Instagram : @cambodia_streetwise