FRAIS DE PORT OFFERTS A PARTIR DE 60€

Retour sur la projection « Nos origines, notre héritage, et la jeunesse d’aujourd’hui » par Linda Nguon (INTERVIEW)

Le 25 novembre dernier a eu lieu la projection « Nos origines, notre héritage, et la jeunesse d’aujourd’hui » lors de l’événement Les Artisans du Mékong – Edition Cambodge, organisé par Evaan Market et ses partenaires. Animée par Linda Nguon, cette soirée projection fut l’occasion de mettre en lumière différents artistes cambodgiens et de les faire découvrir aux spectateurs.

 

Pour l’occasion, Linda Nguon, qui est la fondatrice du média Banh Mi (Podcast/Culture/Sounds), a fait une sélection de projets vidéo et audio en lien avec le Cambodge.

(Photo : Béatrice Linh Inh)

 

Bonjour Linda, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Linda, j’ai 34 ans, je suis franco-vietnamienne et j’ai créé le média Banh Mi, que vous connaissez peut-être à travers le podcast ou le blog. Après un parcours professionnel de 8 ans dans différents pays d’Asie, c’est de retour en France, lors du premier confinement, que j’ai commencé à écrire sur mon expérience en Asie et cette dualité franco-asiatique qui fait de moi qui je suis.

 

(Photo : Cédric Aubry)

 

« Le Banh Mi c’est la fusion de mes deux cultures qui m’ont construite, enrichie, et fait ce que je suis devenue aujourd’hui : une baguette française avec de bons ingrédients mixés à la vietnamienne. »

 

« Quand Dara m’a contacté pour l’événement, il m’a gentiment proposé de diffuser un épisode de Banh Mi lors d’une projection publique. J’ai plutôt proposé à Dara de faire toute une sélection de films cambodgiens à présenter : soit du contenu lié au Cambodge, soit créé par des réalisateurs Cambodgiens au pays, ou bien par la diaspora cambodgienne de France.

J’ai pris énormément de plaisir à préparer cette projection, car tout ça m’a permis de rencontrer du monde, des talents de la diaspora cambodgienne, et de présenter des films et des créations qui ont du sens, qui ont résonné en moi et qui, j’espère, ont résonné de la même manière auprès de ceux qui ont participé à la projection.

C’est une réelle fierté de pouvoir promouvoir ces arts qui sont peu mis en valeur en France. Cette projection était l’occasion parfaite de créer des ponts entre tous les talents présentés et les spectateurs, de montrer ce qu’il se passe au Cambodge et d’être tous rassemblés autour de la culture. Avec cette programmation, j’ai pu partager et faire découvrir à d’autres personnes ce que j’ai eu la chance de découvrir moi-même un peu plus tôt, et j’espère que cela aura permis à toutes les personnes présentes de partager et transmettre à leur tour. » nous explique Linda.

 

(Photo : Cédric Aubry)

 

Vibol Lim, directeur-fondateur de l’association Rom Bak, était également sur place lors de l’événement : « la projection à l’espace Cinko était vraiment intéressante. La première vidéo, « Ton français est parfait », m’a particulièrement touché dans la mesure où j’ai grandi et vécu à Sarcelles. En tant qu’enfant d’immigré, c’est donc quelque chose que j’ai connu, à la différence que, moi, je ne me laissais pas faire par les enfants qui se moquaient.

J’ai vraiment adoré participer à cette soirée projection car comme tous les événements que Dara organise, on assiste à des moments touchants, sincères, et qui nous permettent d’apprécier des petites choses. On y rencontre des personnes passionnantes et curieuses.

Les films projetés étaient tous intéressants, tout comme l’audio de Banh Mi Sounds sur le temple d’Angkor, accompagné par la lecture d’un texte de Linda. J’ai particulièrement apprécié ce moment, car j’ai trouvé qu’on plongeait vraiment dans l’ambiance des temples, et c’est un endroit que j’ai toujours trouvé particulièrement apaisant.»

 

(Photo : Cédric Aubry)

 

« Nous avons aussi eu une intervention de Sok Visal, un des pionniers des mouvements hip hop au Cambodge à la fin des années 90/début 2000. Il nous a parlé de son parcours, de sa passion pour le hip-hop qui l’a poussé à créer une agence, la création du label Klap Ya Handz, le lancement d’une multitude de rappeurs, jusqu’à la réalisation de films comme In The Life of Music.

Ce genre de parcours est clairement inspirant pour la diaspora cambodgienne et je pense qu’on a tous véritablement apprécié ces échanges. Cette projection a permis de valoriser nos talents et nos parcours et permettent d’oser faire de nouvelles choses et d’aller voir plus loin que le bout de son nez. Pour reprendre l’exemple de Sok Visal, Klap Ya Handz, c’est aujourd’hui des millions de vues sur Internet, mais aussi l’essor de nouvelles stars, comme les acteurs du fim White Building, actuellement au cinéma. »

 

Linda, tout comme Dara mais aussi Vibol, ou encore Sok Visal, prône l’échange de culture et la transmission. Découvrir des talents, les mettre en lumière, faire connaître, partager, transmettre nos richesses et nos cultures et rassembler. Là est notre mission commune.

 

Merci à Linda et Vibol pour s’être prêtés au jeu de l’interview 😊

 

Pour revoir l’épisode de Banh Mi x Dara :

Suivez Linda sur

 

Le détail de la programmation :

1ère Partie

"Ton Français est parfait", film d'animation réalisé par Julie Chea Daravan - le film n'est plus disponible sur France TV, vous pouvez suivre l'actualité de Julie sur instagram

"Angkor Wat, la richesse d'un héritage", réalisé par Linda Nguon et Benjamin Pham : une immersion sonore en plein cœur de la jungle cambodgienne. Retrouvez la collection Banh Mi Sounds de Linda et Benjamin de 4 épisodes, dans 4 villes d'Asie : SaigonHong KongAngkor Wat, et Bangkok.

"Gorgone" , synopsis du film de Jenny Teng, 2021- le film sera bientôt en festival en 2022

"Le teint est éthique", texte écrit par Many Yem 

Interlude

« Goodbye Mr Wong », de Kiyé Simon Luang - Bande annonce, le premier film laotien au cinéma en France le 29 Décembre 

Festival "Si loin, si proche" le 1er festival du cinéma du Laos, Vietnam, Cambodge à la Ferme du Buisson du 27 au 30 Janvier 2022 (Toute la sélection des films et courts métrages)

2ème Partie

Cambodia 2099, la bande annonce du film de Davy Chou, vous pouvez revoir ce film au festival "Si loin, si proche" à la ferme du Buisson du 27 au 30 Janvier 2022 

Sin Setsochhata - ទទួលការពិត (Truth), ជឿជាក់ (Believe), មិនស្តាយក្រោយ (No Regrets) [Trilogy], le 2eme projet de Meas Sreylin, réalisatrice de la nouvelle génération de réalisateur.ices du Cambodge. C’est une trilogie de clips vidéos pour le lancement de Sin Setsochhata, la petite fille du grand chanteur cambodgien Sin Sisamuth "Elvis Presley du Cambodge" des années 60/70. Sochhata fait partie du label KlapYaHandz depuis 2019. 

Sin Setsochhata - ទទួលការពិត - Realization [Behind the scenes], by Klap Ya Handz. Le Behind the scène de la réalisation du court métrage par Klap Ya Handz de Sok Visal, pionnier du hip hop au Cambodge. Retrouvez l'actualité @klapyahandz